.

.

Interview de Jacques BOULANGER, président du club

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

president_j_boulangerInterview du Président de la Section Rugby, Jacques BOULANGER :

Interviewer Danièle LAGIROTTE : Quelle doit être la qualité principale d'un Président ?

Jacques BOULANGER : Le président doit mettre en place une politique (sportive et administrative) argumentée en accord avec les principes historiques de la section, pour cela il doit constamment être à l’écoute de l’ensemble des adhérents (joueurs ou représentants, dirigeants ou bénévoles…) de la section et entendre tout ce qui peut lui être apporté. C’est pourquoi il me semble qu’une des principales qualités que celui-ci doit avoir est d’être totalement ouvert au dialogue. Il est le garant et le défenseur des adhérents qui compose la section quelque soit la catégorie d’âge, masculin

ou féminin… Il représente la section dans les diverses réunions et auprès des différents partenaires.

DL : Comment devient-on Président, est-ce un choix ?

JB : Tout d’abord il y a une assemblée générale ou la liste des candidats membres du bureau est soumise aux votes des adhérents. En suivant, une réunion de ces membres est très rapidement convoquée afin de déléguer les 3 rôles principaux que sont les Président, Trésorier et Secrétaire. On devient donc Président d’une section après avoir été élu par les adhérents, toutefois cela nécessite obligatoirement une motivation spécifique car ce poste ne permet pas à celui qui l’accepte de rester dans son coin et isolé. Pour ma part, je n’ai surtout pas choisi de devenir Président pour la notoriété que cela peut apporter, mais bien dans l’esprit de répondre à l’attente de personnes qui me sollicitaient.

DL : Ta définition du rôle d'un Président ?

JB : C’est une personne bénévole et motivée qui met en place, avec les différents membres qui constituent le bureau, une politique adaptée aux attentes des adhérents et à travers eux aux attentes de la section. Il vise constamment à apporter le meilleur dans le but de faire évoluer la section (sur un plan sportif et administratif) en pérennisant sa structure tout en respectant les différents engagements envers notre club support : SGS Omnisports et les différents partenaires qu’ils soient privés ou institutionnels.

DL : La fonction de Président signifie-t-elle une prise de pouvoir, décides-tu seul ?

JB : Certains pourraient fonctionner de la sorte, pour ma part il est inconcevable de faire fonctionner cette structure sans l’aval des adhérents et à fortiori des dirigeants et bénévoles sans lesquels rien ne pourrait se faire. Je suis pour un maximum d’échange de points de vue, ce n’est que de cette façon où l’on partage une décision qu’elle peut être appliquée et comprise de toutes et tous.

DL : As-tu des relations privilégiées avec les partenaires publics et privés ?

JB : Oui, c’est tout à fait logique puisque je suis leur principal interlocuteur. Je tiens d’ailleurs ici à les remercier tous pour l’écoute attentive qu’ils portent à notre club, nos réussites sont aussi un peu les leurs. J’aimerai quelques fois avoir à mes côtés une personne qui m’assiste car le temps me manque bien souvent mais malheureusement les volontaires pour ce type d’activité sont très rare à SGS Rugby, ce n’est pas faute d’avoir fait appel à candidature.

DL : Dois-tu démarcher directement les partenaires publics pour obtenir des subventions ?

JB : Non, pour ce qui est de la subvention municipale de fonctionnement, celle-ci est affectée par SGS Omnisports selon des critères définis par son comité directeur. Par contre en ce qui concerne celles relevant des contrats d’objectifs que nous avons pu mettre en place avec la Mairie de Sainte Geneviève Des Bois et le Conseil Général de l’Essonne, nous montons chaque année un nouveau dossier, c’est un énorme boulot principalement supporté par notre trésorier Didier Leers assisté ponctuellement de Jérôme Courtois ou Nicolas Dudoignon. Il en est de même pour le CNDS. Au final, nous devons régulièrement assurer une présence physique auprès des instances compétentes afin de défendre ces différents dossiers.

DL : As-tu beaucoup d'obligations liées à ta fonction de Président ?

JB : Un certain nombre effectivement, car comme je l’ai précédemment dis, tu es le représentant de la section non seulement auprès des partenaires, de notre club omnisports, mais également auprès des instances fédérales. Cela représente au final un nombre de réunions non négligeable qu’il serait certainement bon de pouvoir partager un peu plus que ce que j’ai pu faire à ce jour. D’autre part, afin de pouvoir proposer à nos joueurs cadets et juniors la possibilité de pratiquer le rugby dans les meilleurs conditions, nous avons été obligés de mettre en place des ententes avec les clubs de Viry-Châtillon et de Brétigny Sur Orge, malheureusement à ce jour nous n’avons pas réussi à déceler des bonnes volontés pour assurer nos représentations sportives et administratives dans ces structures. C’est pourquoi je me dois d’assurer les contacts et le lien avec les clubs partenaires et cela ne facilite pas les choses.

DL : Comment se passe le témoin entre Président ?

JB : Cela dépend des Présidents. Pour ma part ça c’est bien passé avec Gérard VINCENT qui est resté dans la section en tant que dirigeant et membre de notre bureau.

DL : Penses-tu qu'un Président puisse mettre en place une politique dans la durée ?

JB : Oui, si tu considères qu’en règle générale et faute de candidat à ce poste tu peux y rester un certain nombre d’années. L’objectif de prendre un tel poste est d’avoir une ambition pour la section donc tu te dois de mettre en place une politique même si elle diverge un peu de celle de ton prédécesseur.

DL : Etre élu pour une saison n'est-ce pas trop court ?

JB : Oui bien sûr, si tu as une vision et une politique qui nécessite un travail sur plusieurs années. Non si tu te rends compte que les dés sont pipés. Aujourd’hui et après cinq années de présidence, en voyant le chemin parcouru, je ne peux que me féliciter, ou plutôt féliciter l’ensemble des acteurs qui ont chacun contribué à leur niveau et sans qui je n’aurais rien pu faire. Cependant je suis aussi de ceux qui pensent que la boîte à idée à des limites et qu’un renouveau régulier (également au poste de président) est nécessaire afin de garder une certaine lucidité dans la conduite de la barque.

DL : La politique mise en place durant cinq saisons risque-t-elle de changer ?

JB : Seul le futur Président peut répondre à cette question. Nous verrons cela dès le 24 juin 2011 au soir lorsque le Président sera élu selon le procédé décrit ci-dessus. Cependant je pense que le changement et l’apport d’idées nouvelles ne pourraient qu’être bénéfiques pour notre section.

DL : Quelle fonction avais-tu avant d'être Président ?

JB : Tout d’abord je suis venu au rugby sur le tard, en 1987 (auparavant je pratiquais le Hand-Ball). Tout naturellement j’ai été joueur. Puis pour des raisons médicales, j’ai dû stopper mon activité sportive, alors je suis devenu dirigeant senior pendant plus de 10 ans. C’est ainsi que j’ai pu côtoyer un certain nombre de personnes importantes (à mes yeux) dans notre club, au premier rang des quelles je mettrais Martin Gabarrus qui, même s’il n’est plus des nôtres, reste pour moi un guide dans mon rôle de bénévole.

DL : Quelle fonction te verrais-tu confiée si tu devais ne plus être Président ?

JB : Je pense que j’aurais du mal à quitter ce club qui m’a tant apporté, alors je pense garder une fonction qui répondrait aux attentes des adhérents de la section, mais surtout en accord avec les nouveaux bureaux à venir.

DL : Pourquoi devenir bénévole à Sainte Geneviève des bois Rugby ?

JB : C’est une envie de partager avec les autres une aventure humaine qui nous tire tous vers le haut. Le Rugby c’est l’école de la vie même lorsque tu es adulte il y a toujours des choses à apprendre. Et puis je vous assure que le plaisir des joueurs sur le terrain est toujours communicatif , il est donc source permanente de motivation.

DL : Le mot de la fin ?

JB : J’aime cette section pour de nombreuses raisons, j’y ai passé de nombreuses années à essayer de lui construire un avenir. J’aimerai que cet avenir soit encore plus sûr et certain mais la tâche reste encore grande et les enjeux importants. Le monde et notre société évoluent vite et rien n’est écrit dans le marbre pour l’instant. Ce travail collectif doit être encore plus valorisé et nous nous devons de mettre tout en place pour créer une dynamique attractive. Quel plaisir que de faire partie de Sainte Geneviève Sports section Rugby, que de réussites ou de victoires à aller chercher encore, mais quelles sont belles ces couleurs Rouge et Blanche ….

Interview réalisé par Danielle LAGIROTTE, le 16 mai 2011


GB-Granada 2018
Temps restant

Compte à rebours
expiré

bandeau3 980x257

partenaire_sgdb   partenaire_CG91   partenaire_SGS    partenaire_ffr   partenaire_CIFR   partenaire_CD91 
partenaire_GRENELLE   partenaire miam miam sushi   partenaire_recci   partenaire_VAG2000   partenaire XV-Parlement

ContactsLes EquipesLes RésultatsLes ActusLe ForumLa Boutique • Plan d'accèsL'Ecole de rugby
Copyright © 2013 SGS Rugby, le club de rugby de Sainte Geneviève des Bois, Essonne 91.
Tous droits réservés

Powered by webmaster@sgsrugby.fr