.

.

Les aventures extras et ordinaires de Kal Epok (épisode 237)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 12
MauvaisTrès bien 

secheresseRésumé de l'épisode précédent :
La douceur de ce jeudi soir d'hiver, en sortant du travail, incitait fortement Kal Epok à prendre son sac de sport et rejoindre ses compagnons sur le pré. Mais la sècheresse exceptionnelle durant depuis 3 mois avait rendu les terrains aussi dur qu'en plein mois de juillet. Même ses crampons acier dont l'affûtage s'était grandement amélioré durant 25 ans de pratiques, ne convenait pas à ces terrains. Des moulés? Kal Epok n'avait aucun souvenir d'en avoir porté un jour… Il eu connaissance de cette sorte de crampons le jour

où se rendant chez Intertlon 2000 pour se payer une nouvelle paire de crampons, le choix se limitait à 156 modèles de moulés, pour 1 seule paire d'acier, en 39 fillette!!!

Bref, ce soir il rejoindra ses camarades, mais pour passer un moment avec eux aux abords du terrain.

Episode 237, le retour de "Jojo la Brise"

vieille-motoKal Epok enfourcha donc son fidèle 2 roues, qui comme d'habitude geignit et s'affaissa sous les fessiers de Kal. Si son fidèle destrier avait pu parler, sans doute lui aurait-il conseillé de consulter un nutritionniste…
Ils arrivèrent tout de même à bon port, les copains étaient déjà en train de marner sur le pré. Kal leur fit un signe de la main et entra dans le club-house. Il salua les 2 fidèles grincheux derrière le zinc, avec la même vanne depuis 9 ans, et les quelques "jeunots" ne pouvant s'entrainer car blessés physiquement ou "flemmatiquement".
- Salut Kal, tu cours pas ce soir? lança Riri derrière le zinc.
- Non, terrain trop dur pour mon dos, mets moi un jaune s'il te plait, et VITE!
- T'étais bien chez toi, pourquoi t'y es pas resté mon lapin? On aurait passé une bonne soirée! le brancha un senior du haut de ses 26 berges!
Kal, lui, du haut de ses 1,98m et 123 kilos, toissa ce bambin et lui répondit fort amicalement :
- T'es bien chanceux mon gars! Parce qu'à l'époque, tu te serais mangé une telle baffe derrière la tête que t'en aurais avalé ta langue tout en recrachant ton p'tit dèj de la veille!!! Allez paies-moi un godet pour te rattrapper, j'ai encore eu un verre percé!
- Ouais ouais on sait, et aussi qu'à l'époque c'était pas un sport de tapette le rugby comme maintenant hein? Et que vous courriez au moins 800m par match pour 10mn de jeux effectif, hein? De vrais athlètes à l'époque!!!
- Allez continue de brancher, mais ce que tu sais peut-être pas c'est qu'à l'époque on avait aussi de l'humour, hein Riri?
vieux muppetshow- Ouais ça tu peux le dire Kal !!! Tiens j'vais vous raconter une de ses singeries préférées : Faut savoir qu'à l'époque déjà, Kal avait cette généreuse enveloppe lui protégeant ses athlétiques abdominaux. Si généreuse qu'on peut dire qu'elle pendouillait un peu, si bien même, qu'il pouvait y cacher dessous 2 petits pains que son père boulanger lui donnait avant chaque match. On s'arrangeait toujours pour recevoir le coup d'envoi, là on faisait systématiquement un en-avant, mais ho les gars, volontaire celui-là, on était pas des manchots non mais. Donc 3 secondes de jeux, mélée intro adverse. La dextérité de Kal était telle qu'à l'époque personne ne sût jamais comment il faisait. En tout cas, le fait est que malgrè son placement en seconde ligne, les piliers adverses se retrouvaient ni une ni deux avec chacun un pain dans la gueule, mais au sens propre là, pas du figuré!!! Ah Ah Ah!!! Qu'est-ce qu'on se marrait à l'époque!
- Ouais et on rigolait encore plus qu'en j'arrivai à leur enfoncer dans l'gosier en emportant en premier leur protège-dent au fond de la gorge! On s'imaginait la sortie du colombin le lendemain matin en forme de C! Dites c'est grave docteur, ce matin j'ai chié un C? Pour l'instant non, mais attendez si vous couler un R, alors là oui faut s'inquiéter.  Ah quelle époque!
- T'es vraiment too much, Kal, même si je l'ai déjà entendue 200 fois celle-là, dit un des 3 jeunots (jeunots… pas tous des perdreaux d'la veille non plus…)
- Bon sang les morveux, vous avez appris où à jacasser avec 1 mot sur 2 en rosbeef lança Riri?
Kal rétorqua ni une ni deux dans le sens de son comparse :
france-angleterre-3- Faut savoir qu'à l'époque mes coco, c'était un honneur pour nous de ne piger aucun mot d'anglais. On a disputé quelques rencontres contre des rosbifs assez fous pour nous rendre visite, et on a jamais compris pourquoi à la fin de chaque match ils nous lançaient "Goût d'guet, hum !". Aujourd'hui encore j'me dis que leur professeur de langue française devait être sacrement tarabiscoté dans les recoins! Tiens, je me souviens même qu'à l'époque, lorsque la RTF a annoncé à la France entière que des cours de langue serait mis en place au collège, mes parents n'en crurent pas leurs esgourdes, moi non plus. En tout cas en septembre il fallut choisir entre anglais, allemand et latin. Du coup je suis incollable sur les origines des noms de plantes! Allez-y les filles, questionnez moi.
C'était pas vraiment la tasse de thé des 3 séniors présents, mais l'un deux se lança en se tirturant bien les méninges pour trouver un nom de plante latin :
- Euh… attends voir… euh… Tiens! D'où vient l'Aloe Vera? (N.D.A. : On pioche la culture là où on peu, même sous la douche, vous moquez pas)
- Fastoche Gavroche! Un botaniste avait laissé ses 2 assistants terminer une journée de classement de nouvelles espèces. Fatigués, arrivé à la dernière, il n'avait plus la moindre idée. L'un deux lança "On appele notre maitre demain et on verra". Voilà.
…long silence dans le clubhouse…
- Euh t'es sûr de toi là? C'est pas l'idée que je me faisais du latin moi…
Kal Epok n'eut pas à répondre, la poignée de la porte d'entrée derrière eux grinça et sans avoir à se retourner Kal s'exclama :
jojo-la-brise- JOJO la brise !!! Nom de dieu, ça fait une paie!!!
Comment Kal Epok avait pu savoir sans se retourner que c'était Jojo, parti depuis 13 ans vendre des poêles à charbon au Sénégal, qui venait d'entrer? Les embrassades terminées Riri, expliqua aux non-initiés :
- Ouvrez grand vos cages à miel, j'ai à vous jacter ! Faut savoir qu'à l'époque, on appelait pas Jojo la Brise parce qu'il filait comme la brise au ras des regroupements. Non, en fait son père, alors congédié par son patron pour une vague histoire de becquetance pas casquée, se vengea en détournant un camion citerne de 12 000 l du produit maison de l'usine : la fameuse Eau de Cologne "Fleur de Brise". Jojo est très fidèle, un peu rapace, et n'a pas vraiment la battoir légère… Depuis ce jour, on le reconnait à 20m juste avec le tarin! Faudra bien qu'il la termine un jour cette citerne!
- Bon les caves, j'suis pas venu ici pour entendre vos salades! Tournée générale!
Au moment même où il lança cette dernière phrase, le groupe des viocs entra. "Merci Jojo" répondirent-ils en choeur. Mince va falloir sortir d'autres roteuses, une ça va pas l'faire!

Suite probable au prochain épisode.

à lire aussi :
Episode 238 des Aventures extras et ordinaires de Kal EPOK 


GB-Granada 2018
Temps restant

Compte à rebours
expiré

bandeau3 980x257

partenaire_sgdb   partenaire_CG91   partenaire_SGS    partenaire_ffr   partenaire_CIFR   partenaire_CD91 
partenaire_GRENELLE   partenaire miam miam sushi   partenaire_recci   partenaire_VAG2000   partenaire XV-Parlement

ContactsLes EquipesLes RésultatsLes ActusLe ForumLa Boutique • Plan d'accèsL'Ecole de rugby
Copyright © 2013 SGS Rugby, le club de rugby de Sainte Geneviève des Bois, Essonne 91.
Tous droits réservés

Powered by webmaster@sgsrugby.fr